cella


cella

cella [ sela; sɛlla ] n. f.
• 1759; mot lat. « loge »
Archéol. Lieu du temple (grec, romain) où était la statue du dieu.

cella, cellae ou cellas nom féminin (latin cella) Chambre d'une divinité dans un temple. (La triade capitoline avait trois cellae.) ● cella, cellae ou cellas (homonymes) nom féminin (latin cella) scella forme conjuguée du verbe sceller scellas forme conjuguée du verbe sceller scellât forme conjuguée du verbe scellercella, cellae ou cellas (synonymes) nom féminin (latin cella) Chambre d'une divinité dans un temple.
Synonymes :

⇒CELLA, CELLE, subst. fém.
ARCHÉOLOGIE
A.— Dans l'ANTIQ. LAT. Pièce d'habitation où l'on conservait en dépôt des denrées comme l'huile ou le vin.
P. ext.
1. Compartiment, salle des thermes.
2. Petite chambre, pour les voyageurs ou les domestiques :
1. Elle était belle, debout, nue sur le seuil de sa cella dans sa rue de Suburre, sous la torche de résine qui pétillait dans la nuit, quand elle chantait lentement sa complainte campanienne et qu'on entendait sur le Tibre de longs refrains d'orgie.
FLAUBERT, Par les champs et par les grèves, 1848, p. 343.
Rem. Attesté ds les princ. dict. dep. Ac. Compl. 1842.
B.— RELIGION
1. [Dans un temple gr. ou romain] Sanctuaire interdit aux profanes où était érigée la statue d'une divinité :
2. La cella est fermée, nul n'y entre que le prêtre, l'initié, l'intermédiaire entre le Dieu et le peuple.
VIOLLET-LE-DUC, Entretiens sur l'archit., 1872, p. 202.
P. anal. [Dans une relig. primitive] Enceinte sacrée. Même à Angkor, des statues bouddhiques, au sourire de pardon, se sont assises devant les quatre portes de la cella murée (LOTI, Un Pèlerin d'Angkor, 1912, p. 231).
Au fig. Avoir accès à la cella. Être initié. Je ne suis pas de ceux qui restent en dehors, sur les marches, j'entre dans la cella (BARRÈS, Mes cahiers, t. 6, 1907-08, p. 218).
2. P. anal., vx. [Dans la relig. chrét.] Lieu de retraite d'un anachorète, grotte, cabane. Synon. cellule :
3. Violaine est descendue de l'estrade emportant l'enfant. Elle s'enfonce au fond de la cella ménagée dans la paroi de l'édifice en ruine qui lui sert d'abri.
CLAUDEL, L'Annonce faite à Marie, 1948, III, 2, p. 197.
P. ext. Petit monastère (cf. Lar. encyclop.). Être en celle. Faire partie d'une communauté religieuse; faire retraite pour se préparer à recevoir un sacrement.
Rem. Attesté ds les dict. jusqu'à la fin du XIXe s. (Nouv. Lar. ill.).
Prononc. :[sela], []; []. Étymol. et Hist. 1. 2e moitié XIIe s. cele « ermitage, petit monastère » (Dial. St Greg., éd. W. Foerster, p. 9); 1172 celle (G. DE PONT STE MAXENCE, S. Thomas, éd. E. Walberg, 3703) — av. 1622 (St François de Sales ds HUG.); 2. 1283 dr. demourer en celle « domicile légal du mineur non marié et non émancipé » (PH. DE BEAUMANOIR, Coutumes de Beauvaisis, éd. A. Salmon, 498); 3. 1759 terme d'antiq. lat. (Lettre dans Les Mem. de Trév. d'apr. Trév. 1771). Empr. au lat. class. cella « chapelle dans un temple » (Naevius ds TLL s.v., 761, 50) d'où « petite chambre, endroit reculé », en lat. chrét. « cellule de moine » et « monastère ». Fréq. abs. littér. : Cella : 30. Bbg. RAGUEAU (F.). Gloss. du dr. fr. rev., corr., augm. de mots et de notes remis ds un meilleur ordre par E. de Laurière. Nouv. éd. Niort, 1882, p. 106.

cella [sɛlla; sela] n. f.
ÉTYM. 1759, Trévoux; mot lat., « loge ». → Cellule.
Archéologie.
1 Lieu du temple (grec, romain) où était la statue du dieu.
0 (…) si le temple affecte une grande largeur, la cella, partie principale du naos, celle qui reçoit la statue de culte, est divisée en plusieurs nefs par des colonnades, qui parfois se présentent en deux files superposées, ménageant ainsi un étage supérieur.
G. Contenau et V. Chapot, l'Art antique, p. 165.
Loc. Vx. Avoir accès à la cella : être parmi les initiés, les privilégiés.
2 Chambre à provisions, cellier.Plur. || Des cellæ [sɛlle], didact., ou des cellas [sɛlla].
HOM. Formes des v. celer, seller, sceller.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Cella — eines Peripteros Als Cella (lat.: kleiner Raum, Zelle) bezeichnet man der Verwendung Vitruvs gemäß den inneren Hauptraum eines antiken griechischen oder römischen Tempels. Die Cella, in der die Götterstatue aufgestellt war, wurde als Raum der… …   Deutsch Wikipedia

  • Cella — Saltar a navegación, búsqueda Para otros usos de este término, véase Cella (desambiguación). Cella …   Wikipedia Español

  • cella — CÉLLA s.f. Sală sau spaţiu într un templu grec sau roman, unde se află statuia zeului protector; naos (2). – cuv. lat. Trimis de valeriu, 03.03.2003. Sursa: DEX 98  CÉLLA s. v. naos, navă. Trimis de siveco, 13.09.2007. Sursa: Sinonime  célla s …   Dicționar Român

  • Cella — • One of the names by which the small memorial chapels sometimes erected in the Christian cemeteries of the first age were known Catholic Encyclopedia. Kevin Knight. 2006. Cella     Cella     …   Catholic encyclopedia

  • Cella — Cella, lat., Gemach, Kammer, Wohnung, daher das deutsche Zelle. In den alten Tempeln war cella der abgesonderte Ort, wo das Götterbild stand …   Herders Conversations-Lexikon

  • cella — / tʃɛl:a/ s.f. [lat. cella cameretta, dispensa, cantina ]. 1. a. [ambiente piccolo e nudo, in monasteri, romitaggi e sim.] ▶◀ cameretta, cubicolo, stanzetta. b. [stanza di segregazione in carceri, collegi e sim.: c. di rigore ] ▶◀ gabbia, (pop.)… …   Enciclopedia Italiana

  • cella — (Del lat. cella). f. Arq. Espacio interior, de forma rectangular, que constituye el núcleo de la construcción en los templos griegos y romanos, y comunica por uno de sus lados con el pronaos o pórtico …   Diccionario de la lengua española

  • Cella — Cel la, n. [L.] (Arch.) The part inclosed within the walls of an ancient temple, as distinguished from the open porticoes. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Cella's — is a brand of chocolate covered cherries marketed by Tootsie Roll Industries.It currently comes in the following variety:* Milk Chocolate Covered Cherries * Dark Chocolate Covered Cherries …   Wikipedia

  • Cella [1] — Cella (röm. Ant.), 1) Behältniß, um etwas aufzubewahren, z.B. C. penuarĭa, Speisekammer, C. vinarīa, Weinkeller; der Aufseher über eine C. hieß Cellarius; 2) ärmlicher Wohnort, z.B. der Armen, Sklaven; 3) in Tempeln Ort, wo das Götterbild stand,… …   Pierer's Universal-Lexikon